Fabienne Ladet: La sophrologie, un mode d’emploi de la vie ?

Aux Jeunes Gens a rencontré Fabienne Ladet, Sophrologue Caycédien à Moulins, une pratique qui veut permettre, à terme, de vivre en meilleure santé.

Dans un premier temps, qu’est-ce que la sophrologie ? La sophrologie signifie l’étude de la conscience sage. Elle est un savant mélange de science, de philosophie et d’expérience dans le but de reprendre conscience de soi-même afin de mieux se gérer. Celle-ci se base sur de solides principes de fonctionnement, une méthodologie précise, créer par Alfonso Caycedo et importante pour notre invitée d’aujourd’hui. Pour elle la sophrologie est comme « un mode d’emploi de la vie ».

Fabienne Ladet, est actuellement sophrologue et réflexologue plantaire sur la ville de Moulins. En 1998 débute pour elle ses études de réflexologie plantaire, après deux ans elle découvre lors d’un cours, la sophrologie, qui deviendra son quotidien. La sophrologie étant divisée par degré suivant le nombre d’années d’études, elle décide d’emprunter « la voie royale », 2 ans à Paris puis un master en Andorre avec Alfonso Caycedo. Elle y reçoit le titre de Sophrologue Caycédien, une appellation qui est, pour elle, une fierté.

Alfonso Caycedo

Possédant un cabinet au 11 rue du 8 mai à Moulins, Fabienne Ladet réalise des rendez-vous individuels, mais ce n’est pas ce qui l’anime le plus. Préférant aller d’un milieu à l’autre et s’y adapter, elle décide de donner des cours collectifs dans les thermes de Bourbon-L’archambault et depuis 2018 au musée Anne de Beaujeu. Les exercices sont divers, assis ou debout, la relaxation dynamique est un outil de cette sophrologie. Respiration, exercices corporels permettant de reprendre conscience de soi et de son environnement. Ces pratiques sont par exemple utilisées sur les pathologies, afin de prendre conscience du changement de son corps pour mieux l’affronter ou l’accepter. La sophrologie est l’antithèse de la psychanalyse, elle ne sert pas à gratter dans le subconscient, mais bien d’intégrer dans la conscience. Il faut donc que les deux sciences travaillent de concert afin d’apporter le meilleur résultat au patient.

Sophrologie au musée Anne de Beaujeu

La sophrologie n’est pour notre invitée que du bonheur, elle permet d’apporter une nouvelle vision de soi, et c’est un renouveau qui est nécessaire pour beaucoup de personnes, un changement de notre corps doit être accompagné d’un changement de sa conscience.

Selon les conseils de Fabienne Ladet, si vous souhaitez vous lancer dans la sophrologie il vous faut bien choisir le sophrologue en vous renseignant longuement sur celui-ci, être assidu et ne pas hésiter à s’installer dans un milieu rural, demandeur de ce genre de service et dans lequel il est facile de s’épanouir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s